Espérance 27 le mag

Espérance 27 le mag

Eure


Le printemps eurois des Poètes

 Capture d’écran 2019-03-15 à 17.07.41.png

J'aurais aimé être une reine

 

Kouam Tawa 

 

J’aurais aimé être une reine. Avoir une grande cour. Des hommes et des femmes autour de moi. Les uns pour me servir, les autres à ma charge. 
J’aurais aimé être une reine. Avoir une voix qui compte. Dire « je veux » et avoir. Dire « je peux » et pouvoir. Dire « c’est ça » et c’est ça. 
J’aurais aimé être une reine. Être de mon temps. Adhérer au monde. Tenir tête à la nuit. Faire corps avec l’espoir. 
J’aurais aimé être une reine. Triompher de moi-même. Être la chance des autres. 
J’aurais aimé être une reine. (…)

 

 


C'est actuellement le Printemps de la Poésie. Voici quelques rendez-vous à venir dans l'Eure.

 

Le 15 mars, à Val-de-Reuil, soirée-rencontre avec Guillaume Poutrain

La Factorie - Maison de Poésie de Normandie

Rencontre avec Guillaume Poutrain et lecture de ses textes par Arno Feffer et Jérôme Revel.
www.printempsdespoetes.com/Rencontre-avec-Guillaume-Poutrain

 

Du 16 au 23 mars à Bernay


16 mars 2019, Atelier création Haïku visuel au centre culturel Multimédia, 2, rue de la Charentonne.


Le Haïku est un poème japonais composé de trois vers. Élaboré sur le rythme 5 / 7 / 5, il retranscrit la beauté fugace d’un instant de vie ; il exprime un sentiment éphémère mais fort. Le Haïku visuel va donner une impression, peut marquer une émotion, voire évoquer une thématique sans la représenter de manière figurative.
La représentation doit être elliptique, fragmentaire, syncopée. Les détails peuvent être soignés, maitrisés, voire figuratifs mais l’ensemble, visuellement doit tendre à l’insaisissable. Avec Seb Diologent - auteur/illustrateur.

A partir de 12 ans - Sur inscription - 02.32.47.42.00
www.printempsdespoetes.com/Atelier-creation-Haiku-visuel

 

Du 19 mars au 23 mars, Exposition de haïkus, médiathèque de Bernay, 2, rue de la charentonne.

L’Exposition de haïkus à lire et à voir fait suite aux ateliers du 9 mars (écriture de haïkus avec Christophe Tostain - Auteur dramatique) et celui du 16 mars (création de haïkus visuels avec Seb Diologent - auteur/illustrateur).

 

Du 16 au jusqu’au 23 mars, la beauté poétique, Les Andelys

Trois événements ont lieu aux Andelys :

 

- lecture de poèmes sur le marché des Andelys le samedi 16 mars de 10 h 30 à 12 h par les artistes de l’association Créact ;

 

- exposition et lectures de poèmes au parc Nicolas Poussin le mercredi 20 mars de 14 h 30 à 16 h 30 ;

 

- soirée "Beauté" au château des Alcools samedi 23 mars à partir de 19 h.

 

www.printempsdespoetes.com/La-Beaute-Poetique-Aux-Andelys

 

Le 17 mars à Evreux, Parvis de la Cathédrale

 

Au programme : Musique live, défilé de mode, poésie, chansons, dansesUe belle fête pour célébrer la beauté avec la Maison de la poésie de Normandie, avec l’association Artdanse, avec la créatrice de mode Mamik, et avec les meilleurs gens du monde…

www.printempsdespoetes.com/Printemps-des-Poetes-9322

 

Pour trouver un événement, l'agenda du printemps des poètes.

 

 Enki Bilal

L'afiche de l'édition 2019 a été dessinée par Enki Bilal, né le  à Belgrade,  réalisateur, dessinateur et scénariste de bande dessinée français. Citons, en BD, la trilogie Nikopol (scénario et dessin), Les Humanoïdes Associés (La Foire aux immortels, 1980, La Femme piège, 1986, Froid Équateur, 1992).
En 2004, Enki Bilal réalise : Immortel, ad vitam, son troisième long métrage d'animation et de science fiction. En 2015,  il réalise pour l'œuvre "Roméo & Juliette" d'Angelin Preljocaj les décors et costumes. 


Pour découvrir poètes et poésies, c'est dans la poéthèque


15/03/2019
0 Poster un commentaire

Quel film allez-vous choisir pour le Printemps du cinéma ?

Capture d’écran 2019-03-14 à 12.11.27.png

 

Le printemps du cinéma approche ! Les 17, 18 et 19 mars, toutes les séances sont à 4 euros dans les cinémas participants. 

Voici quelques idées de films (on ne vous parlera pas que des Blockbuster !) que vous avez l'opportunité de voir à cette occasion dans toute l'Eure (cette sélection n'est pas exhaustive, elle n'a pour but que vous donner l'eau à la bouche pour fouiner par vous-même dans les programmations !).

 

Les films évoqués :

La Bande à Picsou

La liste de Schindler

Les invisibles

Le silence des autres

Celle que vous croyez

Le château de Cagliostro

La reine d'un été

L'incroyable histoire du facteur Cheval

Never-ending man : Hayao Miyazaki

Dilili à Paris 

Colette 

 

Les villes évoquées : Evreux, Le Neubourg, Louviers, Vernon, Les Andelys, Verneuil-d'Avre-et-d'Iton.

 

La Bande à Picsou

 

Il a les grands enfants qui prennent l'excuse d'emmener des ("vais") enfants  au cinéma (neveux, nièces, petits cousins, petites  cousines, les enfants des voisins ou des collègues de travail…), pour replonger dans leur enfance.  A ceux-là, on conseille « La bande à Picsou » (de Jason Zureck, animation, 1 h, Etats-Unis) ! Vingt-cinq ans après la série, les canards de Disney reviennent dans deux aventures sur grand écran.  Rendez-vous au Pathé d'Evreux (www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=P1114.html).

 

La liste de Schindler

Toujours à Evreux, « La Liste de Schindler » (de Steven Spielberg, 1994, historique, 3 h 15, Etats-Unis) est proposée dans une version restaurée.

 

 

«  Evocation des années de guerre d'Oskar Schindler, industriel autrichien rentré à Cracovie en 1939 avec les troupes allemandes. Il va, tout au long de la guerre, protéger des juifs en les faisant travailler dans sa fabrique. »

 

Les invisibles

« Les invisibles » (Louis-Julien Petit, comédie, 1h40, France) est toujours projeté au cinéma le Viking du Neubourg (www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=P2012.html), et au cinéma théâtre de Vernon (www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=P0975.html)

 

« Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis ! ».

 

Le silence des autres

Le cinéma Grand Forum de Louviers (www.cinemagrandforum.com/louviers), propose le lundi 18 mars (14 h 15 et 20 h 15) « Le silence des autres », un documentaire d’Almudena Carracedo (1 h 35, Espagne).

 

 

« 1977. Deux ans après la mort de Franco, dans l'urgence de la transition démocratique, l'Espagne vote la loi d'amnistie générale qui libère les prisonniers politiques mais interdit également le jugement des crimes franquistes. Les exactions commises sous la dictature et jusque dans les années 1980 (disparitions, exécutions sommaires, vols de bébés, torture) sont alors passées sous silence. 

Mais depuis quelques années, des citoyens espagnols, rescapés du franquisme, saisissent la justice à 10.000 kilomètres des crimes commis, en Argentine, pour rompre ce « pacte de l'oubli » et faire condamner les coupables. ».

 

Celle que vous croyez

Toujours à Louviers (ainsi qu’au Cinéma des Andelys les 18 et 19 mars), retrouvez Juliette Binoche dans « Celle que vous croyez », (drame, 1 h 40) un film de Safy Nebbou, adapté du roman du même nom de Camille Laurens (qui est à Evreux le 28 mars !).

 

 

« Pour épier son amant Ludo, Claire Millaud, 50 ans, crée un faux profil sur les réseaux sociaux et devient Clara une magnifique jeune femme de 24 ans. Alex, l'ami de Ludo, est immédiatement séduit. Claire, prisonnière de son avatar, tombe éperdument amoureuse de lui. Si tout se joue dans le virtuel, les sentiments sont bien réels. Une histoire vertigineuse où réalité et mensonge se confondent. »

 

Le château de Cagliostro

Aux Andelys les 17 et 19 mars, Le Palace (www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=P0997.html), a programmé « Le château de Cagliostro » de Hayao Myazaki (animation, à partir de 6 ans, 1 h 40, Japon).

 

 

« Le célèbre Lupin dévalise un casino mais s'aperçoit que les billets volés sont des faux. En compagnie de son acolyte Jingen, Lupin enquête sur cette fausse monnaie qui le conduit au château de Cagliostro. Ils apprennent alors qu’une princesse détiendrait la clé d'un fabuleux trésor… »

 

 La reine d'un été

Toujours au Andelys, le 17 mars, savourez « La Reine d’un été » de Joya Thome (1 h, aventure, Allemagne, 2018).

 

 

« Les vacances viennent de commencer et Léa, 10 ans, n’a pas envie de partir en colonie car elle ne partage plus vraiment les centres d’intérêt des filles de son âge. Une après-midi, elle découvre une bande de garçons en train de construire un radeau et tente de se joindre à eux mais ils n’acceptent pas les filles… »

 

L'incroyable histoire du facteur Cheval

Le 18 mars, Le Palace (Les Andelys) propose « L’incroyable histoire du facteur Cheval » de Nils Tavernier (1 h 45, comédie dramatique).

 

 

« A la fin du XIXe siècle, Joseph Ferdinand Cheval, est un simple facteur. Il est bouleversé quand il rencontre la femme de sa vie, Philomène. De leur union naît Alice. Pour cette enfant qu’il aime plus que tout, Cheval se jette alors dans un pari fou : lui construire de ses propres mains, un incroyable palais. »

 

« Never-ending man : Hayao Miyazaki » 

Enfin, toutous aux Andelys, le 19 mars, ne manquez pas « Never-ending man : Hayao Miyazaki », un documentaire japonais de Kaku Arakawa (1h10).

 

 

« Le réalisateur Kaku Arakawa a suivi pendant deux ans le Studio Ghibli et Hayao Miyazaki après l’arrêt de leur activité, avec une complicité et une délicatesse qui lui ont permis de montrer le maître de l’animation japonaise tel qu’on ne l’a jamais vu. »

 

Dilili à Paris 

Le cinéma municipal le Trianon (www.verneuil-davre-et-diton.fr/images/cine-semaine-11-2019.pdf), à Verneuil-d’Avre-et-d’Iton, propose également un chouette programme.

Le 17 mars, c’est « Dilili à Paris », un film d’animation (dès 6 ans, 1 h 35) de Michel Ocelot. 

 

 

« A la Belle Époque, en compagnie d’un jeune livreur en triporteur, la petite kanake Dilili mène une enquête sur des enlèvements de fillettes… »

 

Colette 

Le 19 mars, toujours à Verneuil, ne loupez pas « Colette » de Wash Westmoreland (1 h 50, drame, USA) en VOSTF. 

 

« 1893. Malgré leurs quatorze ans d’écart, Gabrielle Sidonie Colette, jeune fille à l’esprit rebelle, épouse Willy, écrivain aussi égocentrique que séducteur... »


14/03/2019
0 Poster un commentaire

La télémédecine, de quoi parle-t-on ? Un colloque sur le sujet le 26 mars à Evreux

IMG_0604.jpg

 

L'ARS (l'association régionale de santé) et la ville d'Evreux organisent un colloque sur la télémédecine, le 26 mars, de 9 h 30 à 17 h, au Cadran, ouvert à tous. L'inscription (catherine.harmegnies@ars.santé.fr) est obligatoire avant le 1er mars, le nombre de places est limité à 200.

 

 

Voici le programme fourni :

 

Les technologies de la communication rendent aujourd’hui possible l’exercice médical à distance. De nouvelles pratiques se développent pour répondre aux difficultés liées à l'éloignement ou à la rareté de l'expertise. 

Quelles sont ces pratiques ?

Protection des données, qualité des soins, confidentialité, accessibilité, quelles garanties pour l’usager ?


- 9 h - accueil

 

 - 9 h 30 - ouverture du colloque 

  • Francine Maragliano : présidente de la formation usagers du Conseil Territorial de santé d’Evreux
  • Christine Gardel : directrice Générale de l’ARS de Normandi

- 10 h – Vous avez dit Télémédecine ? De quoi parle-t-on ?

3 clips de présentation (téléconsultation – télé expertise – télé surveillance)

Une démonstration en direct (chariot de téléconsultation URML) 

 

- 10 h 30 - Table ronde

Télémédecine entre promesses et craintes

(distance, accessibilité, qualité des soins, déshumanisation, uberisation, low-cost)   

avec Francine Maragliano , un médecin impliqué à St Georges du Rouelley, un expert hospitalier : Télésurveillance,  Mathilde Morineaux

débat avec la salle

 

12 h 30– 14 h: pause buffet sur place

 

- 14 h - Table ronde

Santé connectée, Web-services … Quelle protection pour l’usager ?

(Aspects juridiques, protection et sécurisation des données, … )   

avec Thibault Douville (professeur des Universités, Agrégé de droit privé – Université du Mans I Co-directeur du master droit du numérique de l'Université de Caen Normandie), Michel Loisel (vice-président de la formation Usagers du CTS),Gilles Chamberland - ARS, Mathilde Morineaux 

Débat avec la salle

 

- 16 h : questions - réponses
- 17 h : clôture 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


21/02/2019
0 Poster un commentaire

Un salon et des ateliers bien-être à Evreux

J’ai eu le plaisir, mardi après-midi, d’être invitée à une réunion de travail de la toute jeune association « Bien-être Evreux ». Aux commandes, Awatef El Ouerdighi, coach et hypnothérapeute, et Juliette Henot, expert Feng-shui. La première est présidente et la seconde la trésorière de l’association créée en septembre 2018.

L’ambiance est pétillante, à l’image d’Awatef qui déborde d’énergie et remplie la pièce d’ondes positives en quelques minutes. 

 

Un salon bien-être le 8 mai

Un atelier bien-être "mission Saint-Valentin" le 13 février

 

 IMG_0170 1.JPG

 

Awatef El Ouerdighi, présidente de "Bien-être Evreux" (à gauche), coach et Juliette Henot, trésorière 

 

Un salon bien-être à Evreux, le 8 mai

Capture d’écran 2019-02-11 à 13.18.30.png

 

« Quand j’ai ouvert mon cabinet, l’année dernière, je me suis demandée comment me faire connaître.  Le salon Zenéo qui se déroulait à Evreux depuis 2012 n’a pas été reconduit en 2018. J’ai pensé que je pouvais faire quelque chose de mon côté » se souvient Awatef. C’est le point de départ de l’association, ouverte à tous, quel que soit le domaine d’activité. 

 

Depuis, les choses ont bien progressé. Une trentaine de personnes (coachs, hypnothérapeutes, sophrologue, psychologue, réflexologue… ) s’est inscrite à l’association et devrait participer au salon bien-être, le 8 mai (9h30-18h30) à Evreux à la halle des expositions (avenue du Maréchal Foch).  Au programme, des conférences et des ateliers.

 

« Le montant de la cotisation est libre et permet de bénéficier d’un stand à un tarif privilégié, 35 euros au lieu de 50 euros.  L’entrée du salon sera gratuite pour les visiteurs » souligne Juliette.

 

Un atelier bien-être "mission Saint-Valentin" le 13 février

Mais les deux jeunes femmes planchent sur d’autres sujets ! Elles ont ainsi proposé aux membres de planifier des ateliers mensuels, sur des thématiques variées.

 

Le prochain rendez-vous se tiendra le 13 février, de 17 h à 19 h, au comptoir des loisirs, rue de la Harpe, à Evreux. Trois adhérentes de l’association animeront cet atelier bien-être, appelé « Mission Saint-Valentin ». Nancy Staelen, énergéticienne-sophrologue, Catherine Biblocque, coach en développement personnel et professionnel, Sandrine Burgan-Groult, psycho-socio éstheticienne, donneront des conseils pour booster sa confiance en soi. L'atelier comportera même une pause sucrée !

 

« Il est inutile de réserver. Nous demandons simplement une participation de 5 euros pour couvrir les fournitures, les animatrices viennent bénévolement » explique Awatef.

 

D’autres sujets sont déjà programmés : au printemps, il sera question de nettoyage intérieur/extérieur ;  en juin, avec les examens, on parlera "gestion du stress"…

 

Des ateliers devraient également être organisés à la maison de la santé, 2, place Dupont-de-l’Eure. « Nous avons déjà des idées, complète Awatef, autour de la parentalité, des pervers narcissiques, de l’allaitement… » 

 

Avec l’association, Awatef et Juliette  veulent promouvoir les compétences des adhérents auprès de populations qui ne connaissent pas leurs domaines de compétences. « Nous voulons le faire dans un réel esprit de bienveillance et de générosité, conforme à nos métiers. C’est pourquoi, nous demandons une faible participation aux ateliers et que l’entrée du salon est libre. Personnellement, je suis convaincue d’une chose : dans la vie,  plus tu donnes, plus tu reçois... » conclut, en souriant, Awatef.

 

Rendez-vous en avril
En avril, nous vous proposerons des reportages dans le cadre du salon bien-être.

 

Pour en savoir plus
Pour découvrir la liste des adhérents* à l’association mise à jour régulièrement, les dates des ateliers, rendez-vous sur  bienetre-evreux.fr.
Les dates des ateliers sont sur la page Facebook du comptoir des loisirs d’Evreux.

* parmi les adhérents, Coralie Hic que nous vous avons déjà présentée.

 


11/02/2019
0 Poster un commentaire

Joanne Leighton et Camille Laurens proposent, à Evreux, "L&L" dans le cadre du festival Concordan(s)e

"L&L" le 28 mars 

Il semblerait qu’Evreux ait séduit Joanne Leighton. En effet, la chorégraphe est en résidence à la médiathèque d’Evreux du 4 au 7 février, dans le cadre du festival Concordan(s)e. A ses côtés, l’écrivaine Camille Laurens. Toutes deux ont été invitées par le festival à travailler de concert pour construire et interpréter une performance originale, qu'elles ont choisi d'intituler « L&L ».

Cette performance sera donnée le 28 mars à 20 h, à la médiathèque d’Evreux*.

 

Une rencontre avec Joanne Leighton et Camille Laurens le 7 février

Mais en attendant, une rencontre avec Joanne Leigthon et Camille Laurens est organisée, toujours à la médiathèque d’Evreux, le 7 février, à 20 h. Une rencontre animée par la journaliste et spécialiste de la danse contemporaine Rosita Boisseau.

Entrée libre et gratuite. A l’issue de la rencontre, une vente-signature des romans de Camille Laurens est proposée par la librairie Gibert-Joseph.

 

Parmi les ouvrages de Camille Laurens :

Capture d’écran 2019-02-06 à 17.53.49.png

 

- « Les fiancées du diable, enquête sur les femmes terrifiantes » aux éditions du Toucan en 2011. Symbole de douceur, de générosité, de docilité, la femme a, parallèlement,  toujours inquiété, voire effrayé : sorcière,  femme fatale…  Camille Laurens  visite les  les arts, à la recherche des représentations obscures de la femme.

 

- « Encore et Jamais », paru en 2013 chez Gallimard. Dans cet essai, Camille Laurens aborde le sujet de la répétition. Comment les œuvres d'art, l'Histoire, mais aussi et d'abord notre propre existence sont soumises au principe de répétition, pour le meilleur et pour le pire.

 

- « Celle que vous croyez » (2016), récemment porté à l’écran par Safy Nebbou.

 

- « La petite danseuse de quatorze ans », paru en janvier 2019 chez Folio (première parution en 2017 chez Gallimard). 

G01733.jpg

 

Elle est célèbre dans le monde entier mais combien connaissent son nom? On peut admirer sa silhouette à Paris, New York ou Copenhague, mais où est sa tombe? On ne sait que son âge, quatorze ans, et le travail qu’elle faisait, car c’était déjà un travail, à cet âge où nos enfants vont à l’école. Dans les années 1880, elle dansait comme petit rat à l’Opéra de Paris ; mais comme elle était pauvre et que son labeur ne suffisait pas à la nourrir, elle ni sa famille, elle posait aussi pour des peintres ou des sculpteurs. Parmi eux, il y avait Edgar Degas.

 

Camille Laurens évoque les lectures qui l'ont marquée

 

 

 

En 2018, Carole Martinez et Pascale Houbin en résidence dans l'Eure

L'année dernière, le festival Concordan(s)e avait invité Pascale Houbin et Carole Martinez à travailler ensemble. leur résidence s'était déroulée à Val-de-Reuil. Elles ont ensuite donné leur magnifique "Entre nos mains entre nos jambes" à Evreux.

 

Pascale HOUBIN - Carole MARTINEZ / Entre nos mains entre nos jambes from Concordan(s)e on Vimeo.

 

 

* Entrée libre et gratuite. Infos et réservation : 02 32 78 85 00 / mediatheque@evreux.fr


06/02/2019
0 Poster un commentaire