Espérance 27 le mag

Espérance 27 le mag

médias


Etre une femme ministre et se faire insulter

Habituellement, j'aime bien "la Chronique des médias", un court podcast de 2 à 3 minutes que vous pouvez écouter en cliquant sur le lien ci-dessous. Celui-ci n'emporte pas mon adhésion totale, mais il est d'autant plus intéressant de le partager avec vous.
 
 
"C’est pour le moins inhabituel de la part d’un membre du gouvernement : la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a publié sur son compte Twitter les insultes à caractère sexuel et les menaces de mort qu’elle reçoit tous les jours, dit-elle, en ligne ou par téléphone. La ministre ne s’est donc pas contentée de porter plainte. « Ne rien dire, c’est couvrir » justifie-t-elle. Mais reprendre sur son compte toute la boue que charrie son nom, n’est-ce pas forcément s’exposer aux éclaboussures ? Imagine-t-on une ministre citer à la radio les insultes des lettres anonymes qu’elle reçoit dans l’exercice de sa fonction ? Non, bien sûr, car le pouvoir doit toujours se placer un cran au-dessus de ceux qui l’insultent anonymement, s’il veut se faire respecter. A moins que le but recherché ne soit politique : en livrant l’attaque la plus vile au regard de tous, on s’expose en tant que victime et on reflète la haine, au risque de contribuer à l’hystérisation des esprits. (...)"
 
Peut-être est-il temps de montrer toute l'étendue de la violence verbale dont notre société est capable, notamment à l'encontre des femmes, pour en prendre pleinement conscience ? Marlène Schiappa est ministre, c'est déjà un motif jugé légitime par certains pour l'insulter et la menacer. C'est une femme et à ce titre aussi, elle a droit à des insultes et des menaces. Si celles-ci sont vraiment quotidiennes, il y a de quoi, à mon sens, s'inquiéter, voire s'effrayer.
Il ne s'agit pas de valider ou de défendre la politique du gouvernement mais les menaces et les insultes n'ont jamais fait changer les choses.
 
 
Par ailleurs, la nature et le type des insultes et des menaces adressées aux femmes en dit long sur la place que la société est prête à leur accorder. (Et puisque "La chronique des médias" évoque aussi les violences subies par les journalistes, vous pouvez remplacer le mot "femmes" par "journalistes" sans problème !)
Ceci dit, les questionnements concernant l'attitude la plus "juste" à adopter de la part des médias sont très pertinents à mes yeux.
 
http://www.rfi.fr/emission/20190112-post-verite-ere-gilets-jaunes
 
 
#média #giletsJaunes #femme #ministre

19/01/2019
0 Poster un commentaire

Fake news, histoire de l'ORTF...

Capture d’écran 2018-11-30 à 09.13.16.png

Sur la page Facebook d'Espérance, retrouvez régulièrement des podcasts d'émissions concernant les médias. UN petit aperçu des derniers partages...

Rumeurs, Rumeurs

"Histoire du monde" est une courte émission radio (3 minutes) présentée par Anthony Bellanger sur France Inter. L'émission du 28 novembre est consacrée aux fake news.
"Ce matin au pays des Fake news, où plutôt dans l’antre de celui que l’on nous présente comme le roi des fake news… ça se passe aux Etats Unis."

L'émission sur sa page, c'est par ici !

 

 

Information, désinformation... et propagande

L'indépendance des journalistes cela n'a jamais été simple. 
Petit voyage dans l'histoire de la télévision avec l'émission de radio de Fabrice Drouelle, "Affaires sensibles" sur France Inter : "Crises, censure et désinformation : la longue vie de l’ORTF"
à écouter ici.

 

 

Presse et production de contenus à bas coût

"La chronique des médias", sur RFI dure 3 minutes et traite de sujets d'actualité concernant la presse, la télévision...L'émission en date du 29 septembre évoque le fait que l’éditeur de presse italien Mondadori, a décidé de vendre sa filiale française, le troisième groupe de presse magazine en France, à Reworld Media, un groupe média spécialiste de la production à bas coûts.
Avec quelles conséquences sur le contenu des magazines et sur les salariés ?

 

 


30/11/2018
0 Poster un commentaire

Cherchez l'info !

Capture d’écran 2018-11-06 à 11.05.36.png

 

Alors voilà, j'ai lu cet article :
https://www.paris-normandie.fr/…/le-maire-ps-de-val-de-reui…

Il y est expliqué que Marc Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil fustige le Conseil départemental pour la fermeture du collège Pierre Mendès France dans sa commune. Le Conseil départemental ayant pour objectif une plus grande mixité sociale dans le second collège de Val-de-Reuil. Pour le maire, c'est l'inverse qui s'est passé lors de cette rentrée. Pour le Conseil départemental l'objectif est bien atteint. Evidemment les chiffres diffèrent...
Arrivée au bout de ma lecture... je ne suis pas plus avancée. Le plus instructif n'aurait-il pas été de demander aux deux parties comment elles calculaient chacune le pourcentage de mixité sociale ? Histoire de pouvoir se faire un avis sur le sujet... 
Ben non, pas un mot sur le sujet. Peut-être la question a-t-elle été posée et n'a pas obtenu de réponse mais cela n'est pas mentionné, ou alors cela figure dans une version "papier" de l'article...  
Bon, en même temps, les échanges entre Antoine Jamet et le Conseil départemental se sont faits par Tweets et communiqué de presse. Fallait-il alors consacrer un article à ce non-sujet ? 
Allez, je vais à la pêche aux informations sur ces fameuses méthodes de calcul et je vous tiens au courant si j'en apprends plus !


05/11/2018
0 Poster un commentaire

C’est pas du journalisme (et cela m’agace !)

Capture d’écran 2018-10-28 à 17.11.42.png
Il y a quelques jours, Fun Radio créait de façon incontrôlée le buzz. Vous en avez tous entendu parlé, cela n’a rien de régional, mais c’est l’exemple type qui donne lieu à toute une série d’articles sur le web qui n’ont de journalistique que l’apparence. Un parfait cas d’école pour rappeler à tous que s’informer, surtout sur le web, cela peut relever du parcours du combattant ;o)… Oui, j’avoue j’en rajoute un peu mais c’est une façon de tenir mes lecteurs !
J’ai voulu jouer les détectives du net mais au bout du dixième article lu, j’avoue m’être lassée. Si vous êtes tombé sur le bon « papier », celui qui contient les informations indispensables, partagez-le en commentaire. Ce n’est pas que l’affaire est primordiale mais cela nous évitera de rester sur notre faim.
 
Pour ceux qui ont raté ce psychodrame, retour sur les « faits » (ou ce qui s’en approche le plus)…
le 23 octobre, Fun Radio partage un sondage rédigé ainsi « Charlotte ne supporte pas que son mec lui fasse l’amour la nuit quand elle dort. Vous trouvez cela normal ? On en parle ce soir à 22 h avec Lovinfun Onsexprime »
S’en suit un tollé sur les réseaux sociaux. Ce que l’on peut comprendre, puisque c’est un viol conjugal * qui est décrit. Une notion bien mal intégrée encore en France (pour preuve les 51 % de personnes qui ont répondu au sondage en exprimant qu’elles ne trouvaient pas normal que Charlotte s’offusque). C’est tout simplement puni par la loi…
Seulement, il faut lire plusieurs sources pour trouver une info, souvent relayée en toute fin d’article, peu développée. Devant les réactions outrées, dont celle de Marlène Schiappa, Fun radio a rétropédalé et expliqué, sur les réseaux sociaux et par communiqué de presse, que Charlotte n’existait pas et que ce tweet et l’émission de LovinFun étaient construits en partenariat avec le site du gouvernement wwww.Onsexprime.fr qui relayait une campagne nationale de sensibilisation sur le consentement.
Et alors que l’information devient intéressante, plus rien. S’agit-il d’un vrai partenariat ou la Radio a-t-elle voulu sensibiliser, de son côté, ses auditeurs sur ce sujet dans le cadre de cette semaine de sensibilisation ? Qui a décidé de la rédaction du tweet et l’a validé ?
Et surtout, que s’est-il vraiment dit durant l’émission de LovinFun du 23 octobre ? Le tweet plus que maladroit (disons-le assez déplorable) était-il à l’image du discours de prévention délivré sur les ondes de Fun Radio ? Quelles étaient les réactions des jeunes auditeurs ? Pas vraiment de réponse alors que finalement, il semble que ce soit la véritable information…
Quelqu’un a t-il écouté cette émission avant de rédiger son article ? Pas certain (moi non plus mais je le dis) !
 
Et comme cela ne suffisait pas, second emballement médiatique avec plusieurs chroniqueurs de TPMP (enfin, n’ayant pas vu l’émission dans son intégralité, il me faut garder quelques réserves dans mes écrits..), le 25 octobre, qui semblent estimer que la situation décrite par la radio dans son sondage n’a rien à voir avec un viol.
Un chroniqueur allant, à priori, jusqu’a dire qu’il faut comprendre que le compagnon de Charlotte la réveille avant de lui proposer une relation sexuelle. C’est-y pas mignon ? Je ne pousse pas plus loin mon « analyse » de TPMP puisque je ne l’ai pas vu et qu’il est hors de question de perdre mon temps et ma santé mentale en la visionnant.
S’il y a une leçon à tirer de tout cela, c’est qu’il faut souvent s’armer de courage pour trouver une information fiable, que la multiplicité des sources ne suffit pas toujours… et que le sexe fait regarder et lire tout et n’importe quoi ;) !
 
Bonne fin de week-end et choisissez avec soin vos sources d'information et de divertissement !
 
#sexe