Espérance 27 le mag

Espérance 27 le mag

11 novembre 1918 dans l'Eure

Capture d’écran 2018-11-08 à 17.41.28.png

(source archives départementales : http://archives.eure.fr/ark:/26335/a0114301422027PS9wA)

 

Le 11 novembre approche à grands pas et les rendez-vous, dans l'Eure, sont nombreux pour commémorer cet événement. Zoom sur quelques-uns d'entre eux.

Evreux, archives départementales, jusqu’au 20 mars

Les archives départementales de l’Eure organisent une exposition intitulée « La der des ders », du samedi 10 novembre 2018 jusqu’au 20 mars 2019 (2, rue de Verdun), à Évreux. Un zoom sur sur la vie des Poilus, le retour des soldats, les conséquences sur la vie familiale, la frénésie commémorative, avec une mise en lumière  des combattants eurois. Entrée libre et gratuite du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h.

 

Evreux, médiathèque, 11 novembre

 


Le chef d’œuvre de Jean Renoir "La grande illusion", sorti en 1937, sera projeté dimanche 11 novembre, à 16 h 30, dans auditorium de la médiathèque Rolland-Plaisance d’Évreux.

Gratuit et sans réservation.

Pendant la Première Guerre Mondiale, le lieutenant Maréchal et le capitaine de Boëldieu sont envoyés dans un camp en Allemagne après que leur avion ait été abattu. 

 

Saint Sébastien de Morsent, salle paroissiale, 11 novembre

Saint-Sébastien-de-Morsent commémore ses Poilus et de ses habitants durant la Grande Guerre, dimanche 11 novembre. Dès 14 h 30, une exposition présentera, dans la salle paroissiale (rue des Charitons), des objets historiques, des photos et des textes. À 15 h : récits sur la vie de la commune et ses 36 soldats appelés sous les drapeaux, par Janick Launey, le conseil des sages et le conseil municipal des jeunes. Entrée libre et gratuite.

 

Croth, salle des Fontaines, jusqu’au 14 novembre

Une exposition sur la Grande Guerre se tient jusqu’au 14 novembre 2018, dans la salles des Fontaines de Croth. Elle présente des archives sur les Poilus de la région et a été organisée par l'association Le Dizeau, en collaboration avec la mairie. Accès libre et gratuit, en semaine de 14 h 30 à 17 h 30 et le week-end de 10 h à 17 h 30.

 

Château-sur-Epte, château, 10 novembre

La mairie de Château-sur-Epte organise un son et lumière retraçant la Première Guerre mondiale samedi 10 novembre 2018, à 19 h. Il sera projeté sur la muraille du château et suivi d’un feu d'artifice. Accès libre et gratuit.

 

Montfort-sur-Risle, salle des fêtes, 10 novembre

L’Association normande pour une citoyenneté européenne et la mairie de Montfort-sur-Risle proposent le spectacle Soldats de 14 au feu et au foyer, joué par l’association Coin d’parapluie, samedi 10 novembre, à 20 h, dans la salle des fêtes. Chansons françaises et lectures de correspondances de Poilus. 

Gratuit.

 

Le Neubourg, office de tourisme, 10 et 11 novembre

l’Office de Tourisme accueille l’exposition « Le Neubourg pendant la Grande Guerre », composée d’objets d’archives montrant l’impact de cette Guerre sur notre territoire.

Philippe Marche, passionné d’Histoire et collectionneur de documents et objets d’archives, expose à l’Office de Tourisme une partie de sa collection sur la Première Guerre Mondiale. Composée, entre autres, de 49 cartes postales, 700 photos sur le Neubourg, des journaux, des douilles, de médailles, de pièces de monnaies mais aussi 2 carnets de chansons, des lettres, des timbres postes de l’époque et d’encore bien d’autres trouvailles historiques.

L’Office de Tourisme sera exceptionnellement ouvert le 11 novembre, de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 17 h 30.

Entrée libre.

http://www.tourisme.paysduneubourg.fr/Operation-Centenaire-Exposition-Le.html

 

 Le saviez-vous ?
À Manneville-sur-Risle, près de Pont-Audemer, une chapelle classée abrite le Musée de la résistance qui retrace l’histoire des habitants de l’Eure qui résistèrent au nazisme. Une collection de plus de 500 objets et documents témoigne de l’époque de la seconde guerre mondiale et de l’activité du réseau de résistance le plus actif de Haute-Normandie : le maquis Surcouf qui aligna près de 300 combattants à la Libération.

Un circuit multimédia « Sur les pas des Maquisards », autour de  Saint-Georges-du-Vièvre est proposé par l’office de tourisme Vièvre Lieuvin. (le dépliant par ici). Une façon ludique de découvrir le maquis Surcouf.

 

Insolite
Patrick De Bièvre, 54 ans, eurois, est passionné par la Première Guerre mondiale. Il s’est lancé à pied, le 30 octobre, sur la route de  Verdun, dans la Meuse, vêtu comme un Poilu. Un périple de 400 kilomètres pour assister aux commémorations de l'Armistice, le 11 novembre.

 

Se documenter

Coté livres
Guide de 14-18 en bande dessinée, éditions Petit à Petit
Capture d’écran 2018-11-09 à 10.27.12.pngLe Guide de 14-18 en bande dessinée offre une découverte passionnante de l’histoire de la Première Guerre mondiale. En suivant le destin de Jean, Lucien et Joseph, trois frères précipités dans l’enfer de la Grande Guerre, vous serez plongés au coeur du conflit grâce à la bande dessinée. De la mobilisation dans l’allégresse au désenchantement des premières défaites, des combats au corps à corps aux premiers gaz des tranchées, vous allez découvrir une histoire inoubliable !
19,90 euros, www.petitapetit.fr/produit/guide-14-18-bd/

Gérard Delaune, habitant de Francheville, vient de faire paraître la correspondance tenue par son grand-père, Raymond Denis, poilu et sa grand-mère Claire Bury. Un voyage émouvant dans le passé. « (Lettres) À l’être aimé en temps de guerre », 377 pages, 16 €. Disponible au 09 23 63 97 69. 

Guy Moreau a publié le journal intime de son grand-père « Maurice Buisson, soldat normand de 1914, de l’Eure à l’Yser, août-octobre 1914 ». édition Ysec, 80 pages, 12 €.

Enfants
La Première Guerre mondiale (1DVD) 12 mai 2006 de Jean-Pierre Verney
Capture d’écran 2018-11-08 à 17.12.34.png

En 1914, personne ne s'imagine que l'Europe va basculer dans une immense tragédie. Et lorsque la guerre est déclarée, tous pensent qu'elle sera très courte. La Première Guerre mondiale va cependant mettre un continent entier à feu et à sang pendant quatre longues années. Cet ouvrage retrace les offensives qui se succèdent, faisant des milliers de victimes pour quelques mètres gagnés, la vie dans les tranchées, la boue et le froid, les gaz qui tuent, les bombardements, la mort de 10 millions de soldats... Ce livre nous fait aussi comprendre comment ce conflit entraîne un nouvel ordre du monde. Le DVD : De la veille du conflit jusqu à sa fin, ce DVD brosse un tableau vivant de la Grande Guerre.

Côté DVD-Blu Ray
"Apocalypse : la Première Guerre mondiale", Isabelle Clarke et Daniel Costelle (réalisateurs) , France Télévisions Capture d’écran 2018-11-08 à 17.13.56.png
Le sacrifice d'une génération entière aurait-il pu être évité ? Comment un conflit aussi cruel et total a-t-il été possible ? Comment les hommes et les femmes ont-ils pu supporter cette horreur pendant quatre longues années ? La série Apocalypse la 1ère Guerre mondiale répond à ces questions fondamentales par une approche stratégique et globale, mais aussi et surtout par un regard intime et sensible, à hauteur d'homme. Réalisée à partir de plus de 500 heures d'archives cinématographiques, souvent inédites et mises en couleur, elle nous emmène sur les champs de batailles, dans la tête des gouvernants et des soldats, mais aussi dans le quotidien des civils à l'arrière.

Dans la même collection, des mêmes réalisateurs :  "Verdun" 
Février 1916. La Première Guerre mondiale dure depuis deux ans. Elle a déjà fait plus de 3 millions de morts. Et pourtant, aucun des belligérants ne parvient à prendre l'ascendant sur l'autre. À Verdun, les Allemands, en concentrant plus d'artillerie et plus d'hommes que dans toutes leurs autres offensives, veulent forcer le destin et gagner la guerre. Mais les Français vont tenir. Pendant 300 jours et 300 nuits, sous un orage d'acier continu de 60 millions d'obus, Allemands et Français vont s'affronter, avec la rage d'en finir.

"ParisNormandie" a proposé toute une série d'articles sur le sujet ici.
L'hebdomadaire "Le 1" publie un numéro spécial sur la Première Guerre Mondiale
Capture d’écran 2018-11-09 à 10.29.22.png
À l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918, le 1 publie un hors-série XL qui propose une analyse de l’historien Antoine Prost sur la fin de la Première Guerre mondiale et une affiche grand format de la une du quotidien Le Journal du 29 juin 1919 annonçant la signature du traité de Versailles.
Cartes à l’appui, ce numéro réalisé en partenariat avec la Mission du centenaire montre à quel point le conflit a participé à l’effondrement de l’Europe des empires et à la naissance d’une Europe des nations. Trois historiens – John Horne (Irlande), Gerd Krumeich (Allemagne) et Antoine Prost (France) – croisent leurs regards sur une paix qui fut convulsive et sanglante.
https://le1hebdo.fr/home/500-hors-serie-xl-traite-de-versailles.html
5,90 euros

 

 



09/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres